Navigation – Plan du site
Intraduisible ? Vous voulez rire !

Traduire les jeux de mots et calembours de journaux satiriques – Le Canard enchaîné et Private Eye

Joëlle Popineau
p. 41-55

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

1. Méthodologie
2. Êtes-vous sourcier ou cibliste ?
2.1. Approche sourcière
2.2. Approche cibliste
3. Les journaux étudiés
3.1. Le Canard enchaîné
3.2. Private Eye
4. Les procédés linguistiques visant à faire rire
4.1. Polysémie et jeux de mots ou wordplays
4.2. Contrepèteries 
4.2.1. Les Français ne font pas dans la dentelle
4.2.2. Les Britanniques remettent le couvert
4.3. Combinaisons et déformations
5. Comparaison de quelques traductions
5.1. Fonction du journal satirique
5.2. Jeux de mots et polysémie
5.3. Essais de traductions sur les contrepèteries
5.4. Procédés complexes
6. Conclusion

Aperçu du texte

Comment faire pour traduire la Une d’un journal humoristique français en anglais ? Le contenu des jeux de mots est-il universel ? Quels en sont les procédés de création ? Sur quoi repose le rire que suscitent les titres ou rubriques des journaux ?

Cet article se propose de passer en revue les différents types de jeux de mots dans les deux langues et d’en expliquer le mécanisme linguistique afin de proposer des pistes de traduction, une suggestion ou la bonne solution. Car traduire le jeu de mots, c’est le comprendre pour pouvoir le faire passer dans l’autre langue.

Traduire c’est aussi faire des choix de stratégies traductionnelles : le traducteur est partagé entre privilégier le lexique et une approche stylistico-linguistique ou privilégier le message et une approche fonctionnaliste. Ces enjeux théoriques sont détaillés et appliqués ici à des exemples issus de deux journaux, Le Canard enchaîné pour la langue française et Private Eye pour la langue anglaise.

1. Méthodologie

Notre méthod...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joëlle Popineau, « Traduire les jeux de mots et calembours de journaux satiriques – Le Canard enchaîné et Private Eye », Traduire, 232 | 2015, 41-55.

Référence électronique

Joëlle Popineau, « Traduire les jeux de mots et calembours de journaux satiriques – Le Canard enchaîné et Private Eye », Traduire [En ligne], 232 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 30 mai 2017. URL : http://traduire.revues.org/694 ; DOI : 10.4000/traduire.694

Haut de page

Auteur

Joëlle Popineau

Joëlle Popineau est maître de conférences en anglais à l’université de Lorraine où elle enseigne la traduction économique en cycle Licence en Langues étrangères appliquées et la traduction spécialisée (anglais médical et juridique) en Master « Technologies de la traduction ».
Ses recherches et communications portent sur les différents aspects et approches de la traduction, qu’il s’agisse d’approches didactiques, linguistiques ou traductologiques.
Joëlle Popineau est membre associée de la SFT et membre consultatif d’Aprotrad de par son statut d’enseignante en traduction.

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • Revues.org