Navigation – Plan du site
Cahier « Traduire en équipe »

Comment constituer une équipe de traduction en cinq étapes

Cécile Guarin
p. 8-13

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

1. La rencontre
2. La formation
3. Les débuts professionnels
4. Une évolution évidente
5. Une aventure passionnante et exigeante
Conclusion

Aperçu du texte

1. La rencontre

En octobre 2003, j’ai intégré l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales (ITI-RI) de l’université Marc Bloch de Strasbourg. Dans le cadre de cette année d’études, j’ai rencontré notamment quatre autres étudiantes qui sont vite devenues des amies proches. Nous étions toutes éloignées de nos familles et régions respectives. Au fil des semaines, nous nous sommes rapprochées, principalement en nous entraidant pour nos études, mais aussi en nous retrouvant régulièrement pour partager des moments. Le groupe que nous avions constitué a particulièrement marqué les esprits de nos camarades et de nos enseignants, qui avaient rarement vu un tel soutien entre étudiants. Nous avons même demandé à assister aux soutenances de mémoire des unes et des autres. Bref, une solide amitié est née un peu par hasard.

2. La formation

Cette année d’études a été très formatrice pour nous toutes. Nous avons non seulement perfectionné nos compétences linguistiques et af...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cécile Guarin, « Comment constituer une équipe de traduction en cinq étapes », Traduire, 233 | 2015, 8-13.

Référence électronique

Cécile Guarin, « Comment constituer une équipe de traduction en cinq étapes », Traduire [En ligne], 233 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 21 août 2017. URL : http://traduire.revues.org/730 ; DOI : 10.4000/traduire.730

Haut de page

Auteur

Cécile Guarin

Cécile Guarin est titulaire d’un master de traduction professionnelle de l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales. Diplôme en poche, elle travaille pendant plusieurs années dans une agence de traduction en Angleterre. En mai 2008, elle rentre en France et devient traductrice indépendante. Elle traduit de l’anglais et de l’italien vers le français dans des domaines variés, notamment le marketing, la communication d’entreprise, l’informatique, le juridique, le tourisme et la lutte antitabac. Depuis 2010, elle est membre de l’équipe Trad’ackle avec ses collègues Katia Babbi, Éliane Bannwarth, Anne-Sophie Fasoli et Ludivine Gotor-Duquenoy. En 2012, Hélène Boccage et Lucie Taffin-Burger sont venues renforcer leurs rangs.

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • Revues.org