Navigation – Plan du site
Cahier « La traduction sportive »

Le cauchemar des interprètes

Laurent Laget
p. 18-23

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Acte I
Acte II
Acte III
Acte IV

Aperçu du texte

Je suis un gosse de la Génération 84, celle de l’équipe de France championne d’Europe. De l’Italie championne du monde deux ans plus tôt. Au point que ma famille, franco-italienne, m’a surnommé « bébé-Platini » lorsque j’ai tapé dans mon premier ballon, avant même de pouvoir mettre un pied devant l’autre.

C’est peut-être de là que vient ma fascination pour les joueurs de football. Pas pour leurs voitures et leurs maisons aussi démesurées que leur ego, ni même pour leur talent balle au pied, à quelques exceptions près.

J’ai grandi avec le beau Paris Saint-Germain, celui des Rai, Ginola, Weah et Leonardo. Et ce qui éblouissait mes yeux d’ado, c’était avant tout leurs talents linguistiques. Prenons le Brésilien Leonardo. Né dans la langue de Camões, il débarque en Espagne où il n’a aucun mal à apprendre la langue de Cervantes. Il s’initie ensuite à celle de Mishima pendant deux ans dans le club de Kashima, avant de découvrir la capitale française et la langue de Molière. Leonardo continu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Laget, « Le cauchemar des interprètes », Traduire, 234 | 2016, 18-23.

Référence électronique

Laurent Laget, « Le cauchemar des interprètes », Traduire [En ligne], 234 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2018, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://traduire.revues.org/790 ; DOI : 10.4000/traduire.790

Haut de page

Auteur

Laurent Laget

Laurent Laget est traducteur indépendant de l'anglais et de l'italien depuis 2008. Son diplôme de l'ESIT en poche, il cherche sa voie en travaillant pour des institutions internationales et des agences quand il découvre le monde de la traduction sportive. Ce « sportif de clavier » se fait happer par les ballons ronds et ovales, les petites reines et les grands fonds. Le monde de l'édition s'ouvre à lui et il élargit ses compétences aux domaines de la santé et de l'alimentation. Laurent est membre de la Société française des traducteurs et de l'Association des traducteurs littéraires de France. Il vit à Paris avec sa femme, son fils et ses deux chats.

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • Revues.org