Navigation – Plan du site
Cahier « La traduction sportive »

Les mots du football : viser juste et respecter le jeu

Emmanuelle Hingant
p. 64-68

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Le lecteur, une priorité
Un apprentissage continu
Tout à fait Thierry !
En interview, expérience appréciée

Aperçu du texte

Catenaccio, C1, C3, rectangle vert, le cuir, Panenka, Madjer, aile de pigeon, papinade… quèsaco ? Je traduis des textes footballistiques et, comme dans toute spécialisation, il faut s’y connaître dans son domaine pour produire un texte de qualité compris par le public ciblé.

Mais « s’y connaître », qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Comment rester au fait du vocabulaire footballistique en français ? Quelle est la part de transcréation dans ce type de traduction ? Recourt-on souvent à l’adaptation ? Quelles difficultés risque-t-on de rencontrer ?

Le lecteur, une priorité

Pour commencer, quel est le public visé ? Celui du football peut être extrêmement varié : jeunes qui pratiquent ce sport, supporters moins jeunes, experts de la discipline, journalistes, dirigeants, économistes, arbitres, historiens, joueurs du dimanche... Comme on le dit, en France il y a 60 millions de sélectionneurs, ce qui fait 60 millions de lecteurs potentiels. Sans parler des autres francophones d’Europe et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuelle Hingant, « Les mots du football : viser juste et respecter le jeu », Traduire, 234 | 2016, 64-68.

Référence électronique

Emmanuelle Hingant, « Les mots du football : viser juste et respecter le jeu », Traduire [En ligne], 234 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2018, consulté le 28 mai 2017. URL : http://traduire.revues.org/806 ; DOI : 10.4000/traduire.806

Haut de page

Auteur

Emmanuelle Hingant

Emmanuelle Hingant est traductrice de l’anglais vers le français depuis 2004. Son tout premier contrat freelance en poche (avec UEFA.com pour l’EURO 2004), elle s’ouvre entièrement au monde du football, tant sur le plan professionnel que personnel. Cette Nantaise installée en Écosse sait se servir de ses deux pieds, mais préfère aujourd’hui faire respecter les règles du jeu puisqu’elle est arbitre de foot dans son temps libre. Emmanuelle aime aussi traduire dans d’autres domaines, comme l’informatique, le tourisme et le médical. Plus d’infos : www.ehingant.com

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • Revues.org