Navigation – Plan du site
Cahier « Le luxe en traduction »

Chat alors !

Lakshmi Ramakrishnan Iyer
p. 91-93

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

Une vérité universellement reconnue est que la traductrice pourvue d’informations hétéroclites glanées au gré des textes qu’elle traite doit être une redoutable joueuse de Trivial Pursuit. Quant à celle qui baigne dans le Luxe et ses affluents (la Fine Gastronomie et la Haute Couture, pour n’en citer que deux), elle brillera également dans les dîners en ville. Quelle assemblée de catophiles chics ne serait pas ravie d’apprendre, par exemple, cette information capitale tirée d’un reportage sur un palace parisien ? Il se trouve que deux sacrés de Birmanie séjournent au Bristol à l’année. Ces deux Aristochats se prénomment Fa-Raon et Kléopatre ; ils arborent chacun un collier créé par la Maison Goyard, assorti d’un médaillon signé Christofle.

« Mais c’est indécent », protestera une convive à l’âme sensible et à la consommation strictement éthique, « quand il y a tant d’êtres humains qui souffrent ». Et voilà qu’un débat animé se lance, pour le plus grand plaisir de Madame la maîtresse d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lakshmi Ramakrishnan Iyer, « Chat alors ! », Traduire, 235 | 2016, 91-93.

Référence électronique

Lakshmi Ramakrishnan Iyer, « Chat alors ! », Traduire [En ligne], 235 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 22 février 2017. URL : http://traduire.revues.org/860 ; DOI : 10.4000/traduire.860

Haut de page

Auteur

Lakshmi Ramakrishnan Iyer

Traductrice libérale et d’édition du français et de l’italien vers l’anglais depuis 2004, Lakshmi Ramakrishnan Iyer travaille principalement dans les domaines des arts et de la culture.

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • Revues.org